Tuto

Une méthode de guitare validée depuis plus de 10 ans

En Septembre 2010, lorsque j’ai commencé à donner mes premiers cours en essayant de trouver une méthode de guitare adaptée, j’étais particulièrement embêté car je jouais de cet instrument…à l’envers !
Oui, vous avez bien lu !
C’est-à-dire que les cordes étaient montées dans le mauvais sens.
Le hasard à fait que j’ai commencé la guitare en jouant de cette façon.
Ainsi, la petite corde de mi était en haut et la grosse corde en bas !
À la façon de Albert King, Eric Gales, Doyle Bramhall ou encore Dick Dale.
Vous connaissez au moins ce dernier puisque c’est lui qui a popularisé le thème mythique « Misirlou »!
BO de Pulp Fiction!

Adolescent, j’ai acheté une guitare au magasin de musique du coin.
Le vendeur m’a automatiquement vendu une guitare de droitier alors que j’étais…gaucher ! Mais lui ne le savait pas !
Naturellement, lorsque je suis rentré chez moi tout fier, j’ai retourné l’instrument sans m’en rendre compte et me suis mis à apprendre tout seul…à l’envers !
Je n’y connaissais rien en guitare, je ne savais même pas qu’il y avait un sens logique pour les cordes !
De plus, la grosse corde de mi étant la corde la plus basse sur une partition, je trouvais ça « normal » en lisant les tablatures.

Débutant en guitare en apprenant seul mais déterminé à progresser, j’ai très rapidement joué des riffs célèbres, des exercices techniques, des arpèges, des chansons en entier, de l’improvisation, etc.
Je ne ressentais aucune frustration car cela sonnait bien.
Ayant quelques connaissances en solfège, je lisais les tablatures et avais un minimum le sens du rythme.

Ainsi, devenu professeur bien des années plus tard, j’ai dû adapter une méthode de guitare bien différente que celle que l’on enseigne généralement basée sur le mimétisme.

Dick Dale – Misirlou

La méthode de guitare expliquée

Plusieurs années plus tard, j’avais ainsi peu de choix en tant que professeur de guitare.
Je devais enseigner cet instrument alors que je jouais dans le mauvais sens.
Le mimétisme devenant impossible, j’ai dû adopter une méthode très personnelle qui s’est révélée bien plus pratique car mes élèves devenaient très rapidement autonomes dans l’apprentissage de la guitare.
Autonome quant à la formation des positions, des accords et des bons mouvements main droite (rythmique).
Ne pouvant pas recopier mes solos improvisés, je les guidais via des conseils :
« Essaye plutôt de mixer cette position pentatonique avec cette triade. »
« Je te conseille de changer en Fa mineur Penta en utilisant la tonique sur la corde de La. »
Cela stimulait leurs recherches, leurs côtés créatifs et devenaient rapidement libre en improvisation et sur d’autres sujets.

Toutefois, Il existe des similarités entre le fait de jouer à l’endroit et à l’envers, il n’était pas question de prendre de mauvaises habitudes !
Cette découverte fortuite de cette méthode est encore le fond de ma base de travail aujourd’hui.
Même si je joue désormais aussi dans le bon sens, je n’enseigne pratiquement jamais avec la méthode « mimétisme ».

Le mimétisme, une bonne méthode de guitare ?

Prenons un cas de figure d’un élève qui souhaite jouer la chanson « Little Wing » de Jimi Hendrix.
Si on lui montre exactement les positions, la bonne rythmique, comment bien lier le tout, il se dira :
« Super ! Je peux jouer un de mes titres préférés en guitare très rapidement ».
À court terme, le résultat est visible et génial. Et encore, cela est discutable car si l’élève ne le répète pas rapidement le lendemain ou le surlendemain, il aura tout oublié…
Le mimétisme peut fonctionner, mais il est beaucoup moins efficace car on ne comprend pas ce que l’on joue.

Devenez autonome en guitare

Si nous prenons la méthode de guitare que j’enseigne, l’élève déchiffre à sa manière la tablature, la rythmique, essaye de comprendre l’harmonie et se met dans la tête du compositeur.
Je suis évidemment là pour le guider, lui donner des indices, le corriger si nécessaire, et lui expliquer par exemple comment Jimi Hendrix utilisait les 1ère et 3ème positions pentatoniques en mi mineur sur la première mesure de « Little Wing » au lieu de jouer un Em de manière très classique.
Sachant cela, l’élève pourra en toute confiance retrouver ce qu’il a appris pendant le cours via quelques prises de notes ainsi qu’avec la pratique.

De plus, Il développe des réflexes pour déchiffrer de manière autonome les chansons qu’il aime !
Et encore mieux ! S’il souhaite jouer à la façon de Jimi Hendrix dans une de ses futures chansons alors qu’il se sentait frustré de jouer 4 accords de manière totalement répétitive, il se dira : « Ah oui, au lieu de jouer un accord mineur basique, je peux dériver en utilisant les 1ère et 3ème positions pentatoniques à ma façon ! ».

Résultat : L’élève joue, comprend et a des pistes pour améliorer sa musicalité dans le futur!

Little Wing -Jimi Hendrix

Cela vaut également pour les débutants en guitare !
Un élève souhaite apprendre « Creep » de Radiohead ?
Cette méthode le force à trouver les accords par lui-même via la notation anglo-saxonne.
Que faire devant : G B C Cm ?
Il a des pistes et des indices si besoin…et c’est à lui de jouer !
La réflexion pendant le cours force l’élève à sortir de sa zone de confort et à trouver des solutions.
Cela devient ensuite une habitude de travail !

Ciblez des chansons en choisissant une thématique

Exercices de gammes à répétition, suites d’accords sans aucun sens…Cela peut décourager la plupart des personnes souhaitant progresser en guitare.
À titre personnel, j’ai toujours progressé en jouant des chansons, et particulièrement celles que j’aimais.
C’est exactement comme cela que j’ai décidé d’approcher mes cours.
Faire un point avec les élèves sur leurs attentes, leurs styles, leurs niveaux.
Le but est simple, progresser en se faisant plaisir tout en étant méthodique !

Ciblez les grandes thématiques en guitare (rythme, improvisation, arpèges, etc.) et calquez-les sur votre style musical en choisissant 2 ou 3 chansons !
Par exemple, lorsqu’un élève souhaite progresser en rythmique, nous étudions ensemble ces goûts musicaux, choisissons 2 ou 3 chansons en fonction de son niveau du moment, simplifions les rythmes et compliquons aussi si besoin !
Et c’est parti pour quelques cours sur cette thématique de manière totalement pédagogique !



« Je souhaite apprendre le jeu de Jimi Hendrix! »
Et bien, même chose.
Il est impératif d’apprendre les triades, la gamme pentatonique etc…
Et ensuite, il suffit de travailler de manière progressive :

  • Little Wing pour une initiation
  • The Wind Cries Mary pour appliquer ces techniques de manière un peu plus improvisée
  • Bold as love pour la technique pure !

Cela vaut pour toutes les thématiques ! Arpèges, rythme, improvisation etc…

Guitare, arpèges, guitariste
De l’importance de cibler les thématiques pour progresser en guitare

De l’importance de jouer des chansons en entier !

« Come as you are » est une chanson difficile à jouer !
Il en va de même avec « Californication » qui requiert 100% de concentration !
Il est difficile de croire ces affirmations.
Et pourtant, beaucoup de guitaristes tombent dans ce piège !


Jouer 3 ou 4 fois la partie principale de « Come as you are », cela semble plutôt facile en effet.
Par contre, jouer la structure de la chanson en entier, c’est une autre histoire (mais bien plus passionnant!).


Voici la structure :
A (partie principale) x 12
B (refrain) x 4
A x 4
B x 4
C (pont) x 4
A x 2
D (Solo) x 4
B x 4
D x 6
A x 4

Vous l’aurez compris, il n’est pas question de technique ou de vélocité car tout le monde peut jouer ce titre.
Mais il est question d’être un vrai Musicien !
Imaginez un seul instant jouer la chanson en entier sans erreur, sans se tromper dans la structure (nous sommes chanceux, il n’y a pas de break particulier entre chaque partie dans ce titre), activer des pédales quand c’est nécessaire, rester rigoureux rythmiquement…
En concert, il faut avoir l’attitude, secouer la tête, sourire, communiquer avec les autres musiciens, se regarder etc…
Est-ce toujours aussi facile ?

C’est pour cela que beaucoup de musiciens vouent un culte à des grandes personnalités comme Kurt Cobain, Lenny Kravitz, Kirk Hammett, Keith Richards…
Ils ne sont pas les plus grands techniciens du monde, mais ce sont des Musiciens !

Lenny Kravitz, Concert, Attitude
Lenny Kravitz

Il faut se mettre au service de la musique

Lorsque vous rencontrez un guitariste, maîtrisant à la perfection la vélocité, le sweeping et le tapping, n’oubliez pas que cela reste deux techniques parmi tant d’autres et que la question à se poser est la suivante : Est-il Musicien?
Ces techniques extrêmes ont à mon sens une légitimité seulement si ces guitaristes arrivent à pallier notre exercice sur « Come as you are ».
Il en va de même pour des titres comme « Killing in the name » ou encore « Highway to hell ».
Dans mes cours, nous travaillons beaucoup de chansons en entier, rarement le sweeping!


Que vous soyez débutant, intermédiaire ou confirmé, il n’y a pas de chanson facile.
Vous devez être concentré à 100% sur votre jeu et donner de la valeur à chacune des notes que vous jouez!
C’est lorsque l’on pense que c’est facile que l’erreur intervient !

Guitaristes ! Essayez l’exercice avec la structure !
Et si vous êtes débutant et que vous vous extasiez à jouer ne serait-ce qu’une seule fois la partie principale de votre chanson préférée, allez plus loin ! Appliquez une vraie méthode de guitare !
Apprenez les autres parties, ensuite jouez la structure, et c’est encore mieux si vous le faites avec l’audio original !

2 Comments

  • Chris & Chris

    C’est vraiment un super boulot, Antoine.
    Tu ne laisses rien au hasard (et c’est super d’inter-agir sur un forum musical pour combler de très éventuels « manquements »).

    Quel passé (ta guitare retournée) !.

    C’est vraiment très clair, ludique, instructif. Au-delà de la passion, l’on ressent bien l’habitude que tu as de te mettre à la portée de l’élève pour l’amener à capter ce qui se passe dans la tête de ses idoles, et les façons pour lui de s’en inspirer, de s’adapter…

    Et tu te mets à la place des « débutants » pour leur expliquer la nécessité rendue ludique de quelque théorie (les triades, par exemple) qui rendent le résultat pro et d’apparence détendue, « facile ».
    Et même en situation « live », avec des conseils pour « vivre » le morceau et plein d’autres choses encore !

    Tes influences et références hendrixiennes tombent à pic : je m’apprêtais à découvrir son travail plus en profondeur…

    Avec toi, c’est du vrai gâteau !

    Merci encore, félicitations et excellente continuation à toi et ton super-blog !

    Chris & Chris.

    • Antoine Duplicki

      Merci beaucoup Chris pour tes encouragements !

      Si tu y trouves ton compte, c’est que j’ai bien fait mon boulot ! 🙂
      Je donne le maximum pour écrire des articles de qualité, et toujours avec mon point de vue qui sera forcément subjectif.
      Beaucoup de choses sont à venir sur le blog.
      En espérant que tu continueras à suivre l’aventure !

      Bonne pratique de la guitare à toi

      Antoine

Laisser un commentaire