Tuto

Ne jamais sous-estimer « Killing In The Name » à la guitare

Il y a des groupes qui ne vous laissent pas indifférent lors de votre progression en guitare.
C’est le cas de Rage Against The Machine que j’ai beaucoup joué et que je propose régulièrement en cours avec les élèves.
Même si je ne suis pas un grand fan du groupe, leurs riffs sont quand même redoutables !
Ainsi, jouer « Killing In The Name » à la guitare est plus difficile qu’on ne le pense.
Il en va de même pour un bon nombre de chansons de ce groupe.
Je pense à « Bulls on Parade » ou encore « Bombtrack« .

J’admire le guitariste Tom Morello pour sa personnalité, le son et l’attitude qu’il a sur scène.
Il a d’ailleurs un jeu très singulier étant donné toutes ses influences.

J’ai été un fan de musique de Heavy Metal, de punk, puis de Hip Hop.

Tom Morello
Tom Morello, le guitariste de Rage Against The Machine en plein concert
Tom Morello


Récemment, j’ai fait un article sur l’influence que peuvent avoir les Red Hot sur chaque guitariste.
Il est temps de passer à Rage Against The Machine !

Le facteur principal d’échec sur ce titre : Le rythme

Jouer Killing in the name à la guitare requiert une main droite parfaite

Aussi populaire que peut être ce groupe, il va falloir s’accrocher « guitaristiquement ».
Et particulièrement d’un point de vue rythmique.
Ce titre est généralement repris par une majorité de guitariste.
Cela est très souvent catastrophique tant le morceau peut être difficile à jouer !
Pour preuve, un nombre important d’élèves m’ont souvent fait la remarque suivante :
« J’ai appris les riffs à la guitare, mais ils ne sonnent pas « .
N’hésitez pas à évoquer en commentaire les problèmes que vous rencontrez sur ce titre.

Amis guitaristes, si « Killing in the name » ne sonne pas, c’est que vous vous êtes probablement trop concentré sur votre main harmonique (la main qui joue les accords).

En vérité, le gros travail, c’est la main rythmique !
Vous avez beau relever la tablature à la perfection ou le travailler à l’oreille, vous foncez dans le mur si vous dépensez toute votre énergie de cette manière !

"Killing In The Name" requiert une main droite parfaite
L’importance de la main rythmique est beaucoup trop négligée chez une majorité de guitariste

La solution ? La main droite et le mouvement continu

Prenons comme exemple la partie la plus connue du titre.
La solution est d’appliquer un mouvement continu avec votre main rythmique !
C’est-à-dire que cette main doit balayer sans cesse et ne jamais s’arrêter.
Donc oui ! Il y aura plein de coups dans le vide !
Cela sera certainement très difficile à mettre en place au début, mais c’est l’unique solution !
Pourquoi ?
Vous allez :

  • Gagner en précision
  • Pouvoir ajouter des ghost notes, cela rendra ainsi votre riff plus vivant
  • Accentuer certaines notes grâce aux certitudes apportées par le mouvement continu.
    Votre riff groovera encore plus !

Regardez la main droite de Tom Morello, son mouvement main droite est bien continu.
Il ne joue pas « coup par coup ».
Vous pouvez commencer à regarder à partir de la 55ème seconde.

Je suis tout à fait conscient de la difficulté de la tâche surtout si vous travaillez en autodidacte.
Ne faites pas l’erreur d’essayer de jouer cette partie d’un seul coup !

Premièrement : RALENTISSEZ !
Vous devez comprendre comment fonctionne la mécanique du riff (Bas, Bas, Haut etc…).
Deuxièmement : Travaillez par temps ou par groupe de notes.
Fragmentez ainsi la partie en quatre.
Vous travaillez un petit bout…Ensuite un autre…Vous liez les deux etc…
Avancez à votre rythme.

En réalité, vous allez progresser bien plus vite de cette manière !
Tout le temps que vous allez passer à essayer de jouer à la vitesse originale, à vous énerver car la chanson ne sonne pas, vous allez le rattraper en jouant lentement et en augmentant la vitesse petit à petit.
C’est la meilleure manière de travailler un riff technique.
J’ai toujours travaillé de cette façon et travaille comme ça avec mes élèves.


Jouez « Killing in the name » à la guitare en entier !

Nous avons vu que le riff principal de « Killing In The Name » est une mine d’or rythmique pour celles et ceux qui rencontraient des difficultés à le jouer.
Mais le titre, en plus de cela, est d’une richesse incroyable en termes de structure et de nombre de parties à jouer.

« Super, j’arrive à jouer Killing In The Name à la guitare! »
C’est faux ! Vous jouez la partie principale de la chanson.
Félicitez-vous, mais le travail ne s’arrête pas là.
Vous voulez un vrai challenge ?
Jouez la chanson en entier avec un Backing Track !

On y dénombre une dizaine de parties au sein de la structure du titre :

  • 3 introductions
  • Le riff principal + la même partie jouée en Palm Mute (en étouffant les cordes)
  • Plusieurs parties reprenant le riff principal mais joué de manière dérivée.
  • Le break avec le fameux « Now you do what they told ya » + la même partie avec les ghost notes.
  • Le refrain
  • Le pont
  • Le solo
  • La mise en place finale

Vous êtes impressionné ? C’est normal !

Même en travaillant toutes les parties, il faut encore les lier !
Je ne le répéterai jamais assez : Jouer une chanson c’est une chose… Jouer la chanson en entier c’est autre chose !
C’est ce qui fera de vous un vrai musicien !

Et le son dans tout ça ?

Avant de brancher votre Whammy, s’il vous plaît…Apprenez vos parties !
C’est super de vouloir brancher vos pédales au début, mais tout cela vient après !
Faites les choses dans l’ordre.
Le son viendra à la fin !

C’est vraiment une mauvaise chose de se concentrer sur le son dès le départ.
Et cela vaut pour toutes les chansons que vous pratiquerez.
En travaillant RATM, vous allez perdre en concentration à vouloir activer votre Flanger, votre Octaver, votre delay etc…
S’il vous plaît, faites ça quand vous aurez le morceau sur le bout des doigts !

Le pedalboard de Tom Morello
Le pedalboard de Tom Morello : Un accordeur, une Wah Wah, une Whammy, deux delay, un equalizer et un phaser.

Une fois que vous avez la chanson en tête, vous pouvez aller plus loin en vous rapprochant du son de Tom Morello.
Le son tourbillonnant de l’introduction similaire à un réacteur d’avion ? Il s’agit d’un Flanger.
Cet effet peut vous donner un panel de sonorité assez important, il suffit de bidouiller un peu pour se rapprocher de « Killing In The Name ».
De manière générale, cet effet est à utiliser avec parcimonie afin de ne pas polluer les autres instrumentistes !

Pendant toute la chanson, je vous conseille d’utiliser la même distorsion.
Ce sera simple et efficace.
Mais attention à la dose de gain ! N’en mettez pas trop !

Je terminerai avec la fameuse Whammy !
Cet effet permet de changer la hauteur de la note en actionnant la pédale.
Plusieurs paramétrages sont possibles…À la tierce, la quarte, la quinte…
L’utilisation la plus commune, c’est ce que fait Tom Morello avec ce solo, c’est le paramétrage à l’octave.
Si vous voulez jouer ce solo si singulier, vous n’avez pas le choix !
Dans le cas contraire, vous pouvez jouer la partie du refrain à la place.

Pour aller plus loin

Vous mettez « Killing In The Name » en place parfaitement ?
Vous avez un niveau technique largement au-dessus ?
Avec RATM, il y a de quoi faire !

Je vous suggère les titres suivants :

  • Bombtrack
  • Know Your Enemy
  • Bulls On Parade (Rythmiquement, celui-ci est redoutable)


Laisser un commentaire