Est-il simple d'improviser blues à la guitare ?
Harmonie,  Improvisation,  Licks guitare

Impro blues à la guitare : pourquoi ce n’est pas si simple…

Lorsqu’un guitariste débutant souhaite s’initier à l’improvisation, ses premiers pas se font via la gamme pentatonique et en pratiquant sur des backing track blues.
En effet, l’impro blues à la guitare permet d’avoir un rendu musical intéressant à court terme.
On enchaîne les licks, les bends ou les tweety-tweety et encore d’autres techniques.
Cependant, la frustration peut apparaître rapidement.
La cause ? La répétition sans fin de la gamme mineure pentatonique de la tonalité en employant toujours les mêmes phrases…

Dans ce tuto guitare, je vous montre pourquoi il est important de débuter l’improvisation à la guitare dans le style blues mais aussi comment cela peut devenir compliqué au bout d’un certain moment.
De plus, je vous apporte des solutions via 3 exercices et un backing track pédagogique !

Backing track pédagogique blues à télécharger ci-dessous

Impro blues à la guitare : un passage recommandé pour les débutants

Pourquoi est-il conseillé de débuter l’improvisation avec le blues ?
Contrairement à d’autres grilles simplistes en apparence, l’impro blues à la guitare permet une musicalité rapide.
En effet, l’utilisation de la gamme mineure pentatonique de la tonalité apporte une certaine satisfaction à court terme.
On a l’impression de coller à la grille tout en étant expressif grâce à l’utilisation de bends par exemple.

Prenons une grille de blues classique en La avec les 3 degrés :

  • I (A7)
  • IV (D7)
  • V (E7)

L’avantage du réservoir de note de la gamme mineure pentatonique de la tonalité (La mineur penta dans notre situation) est que cela sera en consonance avec les degrés I et IV.

Ainsi, en jouant Am pentatonique pendant « A7 » permettra de faire ressortir des notes très blues comme la tierce mineure ou la septième mineure.
Sans parler d’autres notes cibles comme la fondamentale ou la quinte juste.


Sur le degré IV (D7), l’emploi de cette même gamme sera en adéquation avec l’accord.
La fondamentale, la quinte juste et la septième mineure résonneront à travers cette gamme.

Et sur le degré V ? (E7)
Le lien harmonique sera faible mais cela nous laissera l’opportunité d’improviser un solo via un jeu minimaliste.

Ainsi, l’utilisation de la gamme de la mineur pentatonique pendant ce blues en A facilite la consonance et la musicalité.
Alors que d’autres situations, un backing track pop avec 4 accords par exemple, le lien « impro/harmonie » sera beaucoup plus difficile à mettre en place.

Conclusion, il est fortement recommandé de débuter l’improvisation avec le blues.

Grille de blues à 12 mesures pour improviser à la guitare

Aller plus loin en utilisant de nouvelles techniques

Jouer via des « options disponibles »

Cependant, au bout d’un moment, on peut se lasser de jouer la gamme mineure pentatonique de la tonalité au point que cela devienne frustrant.

La solution réside dans le choix des techniques à mettre en place.
En effet, le choix est très large.
Par exemple, il est possible d’utiliser la gamme majeure pentatonique, les triades, les modes, les arpèges 7ème, etc.

Toutefois, ce n’est pas parce que ces techniques sont acquises qu’il faut impérativement les utiliser.
À titre personnel, j’adore utiliser le mode mixolydien ou les arpèges à 4 sons pendant une impro blues à la guitare… Mais parfois, j’adore reprendre la gamme mineure pentatonique de la tonalité et jouer plus traditionnel !

Moralité : tout est une question d’option et de liberté !
Jouer la gamme mineure pentatonique est une option parmi tant d’autres !

1er exercice : Apprendre à suivre la grille en temps réel !

Avant de choisir les techniques à utiliser en temps réel pendant l’improvisation blues, il y a un principe fondamental à maîtriser : le suivi de la grille en temps réel.
Vous souhaitez prendre des décisions et utiliser les techniques selon vos goûts et envies ?
Ce passage est indispensable !

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Comment s'inspirer des licks guitare de Mark Knopfler ?

Ainsi, je propose un premier exercice : faire une impro blues à la guitare en utilisant la gamme mineure pentatonique de la tonalité sur le backing track pédagogique en suivant la grille simultanément !
J’ai composé ce backing track de façon à ce que les accords soient facilement reconnaissables.
En effet, des breaks de batterie annoncent le changement de degré… Ce qui permet de suivre plus facilement la grille.

Un précieux conseil : baissez en niveau !
Proposez des choses simples avec la gamme mineure pentatonique afin d’être aussi concentré sur le déroulé des accords.
Vous devez vous dire :  » Ah oui, ici je suis sur D7″ ou encore « Ok, j’improvise avec ma gamme mais je sais que nous sommes sur E7 ».

N’hésitez pas à vous procurer gratuitement le backing track blues de ce tuto et d’appliquer l’exercice.

Impro blues à la guitare : deux autres exercices !

Changer de gamme en temps réel !

Vous avez réussi à jouer la gamme de la mineur pentatonique tout en suivant la grille en direct ?
Bravo ! Il s’agit d’une très bonne étape de franchie !
Désormais, allons plus loin…

La prochaine étape sera de penser en « option » : avoir (enfin) le choix !
Ainsi, je vous recommande de jouer la gamme de La majeur pentatonique pendant les 4 premières mesures du backing track blues (c’est à dire pendant l’accord de A7).
Ce backing track a été composé de façon à ne pas faire apparaître de quick change (le degré IV pendant la mesure « 2 »).
Cela compliquerait beaucoup l’exercice et la prise de décision en temps réel.
Non ! La longue durée de degré I vous permettra d’improviser sereinement avec la gamme majeure pendant les quatre mesures.

Vous ne connaissez pas la gamme majeure pentatonique ?
Voici un tuto qui vous aidera à l’apprendre !

Ensuite, pendant le D7 (mesure 5 et 6), je vous invite à jouer la gamme de la mineur pentatonique.
Nous avons vu ensemble que cela était intéressant harmoniquement.

A partir de la mesure 7, et cela jusqu’à la fin de la grille, conservez la gamme de la mineure penta.

Résumons :

  • La majeur pentatonique de la mesure 1 à 4
  • La mineur pentatonique de la mesure 5 à 12

Conseil : Pretez une oreille attentive aux breaks de batterie qui vous aideront à changer de gamme !

Impro blues à la guitare : utiliser les triades !

Bravo pour avoir réussi l’étape précédente !
C’est le début d’une longue épopée qui va transformer votre jeu blues.

Voici un dernier exercice. : L’utilisation des triades.
Celles-ci vous aideront à coller encore plus à l’harmonie compte tenu de leur configuration harmonique (fondamentale, tierce, quinte).

Ainsi, je vous propose de conserver les règles de l’exercice précédent.
En plus, vous allez essayer de jouer au moins une triade de La majeur pendant le « A7 » et une triade de Ré majeur pendant le « D7 ».
Ce dernier cas est intéressant…

En effet, actuellement nous jouons la gamme de la mineur pentatonique pendant l’accord de D7.
Cela permet de faire ressortir des notes cibles de cet accord.
Toutefois, la tierce n’apparaît pas…
Eh bien, grâce à la triade de D, elle sonnera enfin !
Nous faisons face à une situation hybride : jouer la mineur pentatonique et une triade de D.
Cela aura comme impact de nouvelles idées de licks !
Sans parler des couleurs inédites !

Bien sur, d’autres options sont possibles en impro blues à la guitare.
Il serait possible d’utiliser le mode de La mixolydien pendant A7.
Ou encore, jouer la gamme de Ré majeur pentatonique pendant l’accord de D7.
Et même la gamme de Ré mineur !
Et je ne parle même pas des arpèges 7 ou des intervalles de sixtes…

Vous souhaitez jouer ces techniques en impro ?
Ainsi, je vous recommande les trois exercices de cet article.

En travaillant progressivement votre instrument, vous serez en capacité d’employer vos techniques préférées avec musicalité !

Laisser un commentaire