solo de guitare en gamme majeur pentatonique
Tuto

Gamme majeure pentatonique : Pour plus de créativité

Lorsqu’un guitariste débutant commence à improviser ses premiers solos à la guitare, généralement il les fait sur la gamme pentatonique.
Plus précisément sur la gamme mineure pentatonique.
C’est plutôt facile à jouer, cela sonne bien sur du Blues ou des chansons Rock et on en retire un certain plaisir assez rapidement.
D’un autre côté, la gamme majeure pentatonique est plus difficile à faire sonner alors que l’on retrouve les mêmes positions.

Comment se fait-il que la gamme majeure pentatonique soit plus difficile à appliquer que la gamme mineure ?
Et vous ? Quelles sont les difficultés que vous rencontrez lorsque vous jouez cette gamme ? N’hésitez pas à commenter l’article si vous vous voulez des réponses encore plus spécifiques.

Gamme majeure pentatonique versus gamme mineure

Si vous ne connaissez pas la gamme mineure pentatonique et ses cinq positions sur le manche de guitare, je vous invite à lire cet article pour les apprendre et commencé ainsi vos premiers solos.
Il est déconseillé de commencer par la gamme majeure pentatonique lorsque l’on débute cette thématique.

Pour la suite de notre article, prenons un exemple en Do :
La gamme majeure « normal » de Do est composée de sept notes :
1 2 3 4 5 6 7 que l’on associe à Do Ré Mi Fa Sol La Si.

La gamme majeure pentatonique est construite de la manière suivante, avec cinq notes et non sept :
Une tonique, une seconde, une tierce majeure, une quinte et une sixte.
1 2 3 5 6
En Do, j’ai ainsi les notes : Do Ré Mi Sol La.

Pour rappel, la gamme mineure pentatonique comporte cinq notes également : Une tonique, une tierce mineure, une quarte, une quinte et une septième mineure.
On pourrait également utiliser ces diminutifs : 1 b3 4 5 b7
En Do, il s’agirait des notes: Do Mib Fa Sol Sib

Guitariste jouant en concert la gamme majeure pentatonique
Ne passez pas des heures dans la théorie, JOUEZ !


Vous voyez la différence entre un accord majeur et un accord mineur ?
La différence vient de la tierce.

J’ai une tierce majeure dans mon accord ? Alors ce dernier aura l’appellation « majeur »
J’ai une tierce mineure dans mon accord ? Eh bien ce sera l’inverse, et l’appellation de mon accord sera « mineure ».

La règle est similaire pour les gammes !
Ma gamme comporte une tierce mineure ? Ainsi elle sera mineure.
Ma gamme comporte une tierce majeure ? Elle sera alors majeure.
Regardez bien ci-dessus, j’ai un « b3 » (diminutif pour tierce mineure) pour la gamme mineure pentatonique.
Alors que pour la gamme majeure pentatonique, j’ai un « 3 » (diminutif pour tierce majeure).

Ces histoires de théorie et de solfège vous font peur ? Ce n’est pas bien grave.
À ce niveau, il est totalement inutile d’en savoir plus !
Jouez des solos à la guitare dans un premier temps, avec le temps vous comprendrez davantage.

Apprendre la gamme majeure pentatonique


La difficulté de la gamme majeure pentatonique ne réside pas dans la mémorisation mais l’application.
C’est le fait de la faire sonner correctement qui est compliqué.

Voici deux astuces à appliquer afin de trouver la gamme majeure.

  • Trouver la tonique (1) et décaler de trois notes vers les graves.
    Vous voulez trouver Do majeure pentatonique ? Trouver Do (1) sur votre corde mi.
    Décalez de trois cases dans les graves, vous tombez ainsi sur la note « La ».
    Jouez La première position pentatonique et le tour est joué !
    Vous en déduisez ainsi la tonalité relative : Do Majeur = La mineur
  • Trouver la tonique sur la corde de Mi et commencer directement avec la deuxième position pentatonique.

Ci-dessous, le « T » sur la première position représente la tonique (1).

La gamme majeure pentatonique à la guitare
La gamme majeure pentatonique en Do

Si vous faites le travail correctement, vous trouverez les tonalités relatives suivantes :

  • Do Majeur = La mineur
  • Sol Majeur = Mi mineur
  • Ré Majeur = Si mineur
  • La Majeur = Fa dièse mineur
  • Fa Majeur = Ré mineur
  • Si bémol Majeur = Sol mineur
  • etc.

L’habitude de trop souvent jouer la gamme mineure pentatonique

Pourquoi n’arrivez-vous pas à faire sonner votre gamme majeure pentatonique à la guitare ?
La réponse est simple : l’habitude de jouer la gamme mineure
.

Vous vous êtes habitué avec un certain phrasé et des licks particuliers en mineur, cela sonnait super bien sur des blues et des chansons.
Appliquant les positions, vous étiez certains de maîtriser cet outil jusqu’au moment ou vous avez commencé à jouer la gamme majeure.
« Facile, c’est exactement les mêmes schémas sur le manche de guitare ! »
« J’ai juste à décaler de trois cases et le tour est joué ! »
Vous avez essayé jusqu’au moment ou vos oreilles vous ont dit « STOP ».
Pourquoi ? Les notes hypers consonantes en mineure sonnent moyennement en majeur !
Les notes cibles (Tonique, tierce, quinte) changent mais pas les schémas !

Prenons l’exemple d’une improvisation sur un backing track en La mineur.
Votre oreille s’est habituée à des notes qui sonnent bien (les fameuses notes cibles).
Vous jouez la gamme mineure pentatonique en insistant sur la note La.
Super, il s’agit de la tonique (1). Elle est consonante !

Désormais, vous faites une improvisation sur un backing track en Do majeur.
Vous utilisez exactement les mêmes schémas car il s’agit de la tonalité relative.
La mineure = Do majeur.
Si vous jouez de la même manière qu’en La mineur, vous aurez des problèmes.
En insistant à nouveau sur la note « La »…Il ne s’agit plus de la tonique (1) mais de la…Sixte (6) !
La sixte n’est pas du tout une note cible, donc moyennement consonante !

C’est LA raison qui fait que votre improvisation ne sonne pas.
J’ai pris l’exemple en « La » pour plus de facilité. Mais cela s’applique à toutes les notes !
Je vous déconseille de partir dans des connaissances théoriques poussées, cela est inutile pour le moment !
La solution ? Pratiquez la gamme majeure pentatonique !
Votre oreille doit s’habituer à cette nouvelle sonorité.
Vos doigts doivent développer de nouveaux réflexes, etc.
Quand vous avez commencé vos premières improvisations sur la gamme mineure pentatonique, vous les appliquiez un peu hasard, le temps que votre oreille s’habitue.
Il s’agit exactement de la même chose !
PRATIQUE ET HABITUDE !

Mise en application de la gamme majeure pentatonique

L’importance de la transposition

Premièrement, il est très important de pratiquer les positions de manière simple.
Jouez toutes les positions et surtout…TRANSPOSER !

Voici un exemple de recherche YouTube que vous pouvez faire : « Backing track majeur A ».
Ensuite « Backing track majeur G », etc.
Comme d’habitude, vous regardez le premier accord et vous jouez la pentatonique de celui-ci.
Voici une petite liste de backing track intéressante pour se familiariser avec la gamme majeure pentatonique :

Improvisez sur du Blues !

Si vous avez lu mon article sur la gamme mineure pentatonique, je conseillais de commencer à pratiquer l’improvisation sur du Blues.


C’est simple, que la tonalité du Blues soit majeure ou mineure, on improvise en mineur !
Mais si vous voulez aller plus loin, sur les Blues Majeur, vous pouvez à la fois mixer la gamme mineure et majeure pentatonique au sein du même solo !
La gamme mineure vous donnera une sonorité « blues traditionnel authentique », alors que la majeure sonnera de manière plus consonante mais vous perdrez ce côté « Bluesy ».

Si vous vous lassez de faire toujours les mêmes solos en guitare, appliquez ce principe ! Vous développerez ainsi de nouveaux phrasés !



Laisser un commentaire