représenter l'harmonie en improvisation grâce à ce backing track pédagogique
Harmonie,  Improvisation

Un backing track pour apprendre à représenter l’harmonie en improvisation !

Dans ce nouveau tuto guitare, vous apprendrez à représenter l’harmonie en improvisation.
Comment ?
Grâce au backing track proposé ci-dessous !
Après avoir évoqué la progression des accords de ce dernier, celui-ci vous aidera à comprendre le lien entre « solo » et « harmonie« .
Vous constaterez que la simple utilisation de la gamme pentatonique de la tonalité risque de ne pas être en consonance avec certains accords… voire carrément dissonante !
Pour les besoins de ce tuto, il conseillé de se baser sur vos acquis.
C’est pourquoi, seule la gamme pentatonique sera employée.
Donc, il est conseillé de mettre de coté (provisoirement) les triades, les modes, les arpèges, etc.
En effet, vous constaterez assez rapidement la complexité de l’exercice.

D’autre part, il est conseillé de télécharger le backing track du tuto afin d’appliquer les conseils et astuces.

Ce backing track va vous faire progresser !

Backing track en téléchargement ci-dessous

« La » majeur pentatonique pour représenter l’harmonie de ce backing track ?

Quel est le premier réflexe du guitariste débutant qui souhaite improviser sur un nouveau backing track ?En général, il choisit la gamme pentatonique de la tonalité et improvise sur la totalité de la grille avec celle-ci.
Par exemple, le premier accord de la grille est un Bm ?
Donc on utilise la gamme de Si mineur pentatonique.

Dans quelle tonalité est composé le backing track de ce tuto ?
En déchiffrant les accords, on peut relever quel le premier accord est un « A ».
Ainsi, il est tentant de choisir et jouer la gamme de « la majeur pentatonique ».

Ainsi, voici le premier exercice proposé de ce tuto guitare sur l’improvisation :
Jouer la gamme pentatonique de « la majeur » sur la totalité du backing track.

Vous ne connaissez pas la gamme majeure pentatonique ?
Je vous invite à vous procurer mon e-book sur l’improvisation.
Il vous permettra de repartir sur de bonnes bases.
En plus de la représentation de l’harmonie, la gamme majeure est également à l’étude !
Vous le retrouverez gratuitement sur ce blog.
En plus, il y a plusieurs tutos dédiés à ce sujet sur la chaîne YouTube !

La gamme de la majeur pentatonique à la guitare

Avant de se lancer dans une première improvisation via le backing track du jour, il est conseillé de prendre quelques instants afin de préparer la technique à utiliser.
Il s’agira de repérer la gamme de « la majeur pentatonique » sur le manche de la guitare.

Enfin prêt ?
Désormais, il est temps de se lancer !
Je vous invite à jouer le jeu même si cela peut sonner faux à certains moments.
Le but étant de développer l’oreille et de comprendre le lien entre une improvisation et les accords d’un backing track.

Comprendre le lien entre « improvisation » et « accords »

Comme vous l’avez certainement constaté, employer la gamme majeure pentatonique de « la » sonne terriblement mal durant certains accords du backing track.
Étudions l’harmonie en détail !

Pendant l’accord de « A », la gamme de « la majeure pentatonique » sonne parfaitement bien.
En effet, en superposant le réservoir de note de la gamme majeure pentatonique sur les notes de l’accord de « la majeur », on y retrouve toutes les notes fortes :
La fondamentale, la tierce majeure ainsi que la quinte juste.
Les notes La, Do# et Mi qui constituent l’accord de « A » font partie de cette gamme pentatonique.
Ainsi, la représentation de l’harmonie est optimale.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Le mode phrygien facile avec Tame Impala !

Désormais, intéressons-nous aux autres accords du backing track.
Ce dernier est composé de 3 accords :

Les accords du backing track de ce tuto guitare

Pendant le deuxième accord (l’accord de sol majeur), vous avez peut être constaté que cela sonne « moyennement ».
En effet, cela ne sonne pas faux… Mais il n’y a pas de véritable lien crée entre l’improvisation et l’harmonie.
Comme s’il n’y avait aucun rapport entre les deux.

C’est normal !
Regardons la relation entre la gamme de « la majeure pentatonique » et l’accord de « sol majeur ».
G est composé de 3 notes :

  • Sol (la fondamentale)
  • Si (la tierce majeure)
  • Ré ( la quinte juste)

En comparant ce réservoir de note avec la gamme de « la majeure pentatonique », seule la note « si » est représentée !
C’est pour cela qu’une sensation d’instabilité se crée à ce moment de l’improvisation.
Ainsi, l’envie de représenter l’harmonie devient de plus en plus importante.

Et concernant l’accord de F ?
Représenter l’harmonie devient obligatoire !

En effet, en conservant la gamme pentatonique de la tonalité, une dissonance apparaît entre le do# qui fait partie de la gamme pentatonique majeure de « La » et la quinte juste de l’accord de Fa majeur (la note « do »).

De plus, un autre conflit a lieu entre les notes « Fa# » et « Fa ».

Un conflit apparaît en jouant La majeur pentatonique pendant l'accord de FM7

Apprendre à représenter l’harmonie grâce au backing track

Désormais, il est temps de passer à la solution !
Que faire pour représenter l’harmonie et jouer une improvisation de qualité sur ce backing track ?

Les solutions sont nombreuses !
Jouer via les triades majeures, les modes, les arpèges à 4 sons, etc.
Toutefois, compte tenu de la difficulté de l’exercice (surtout si vous débutez sur le sujet), il est conseillé de capitaliser sur vos connaissances actuelles : la gamme pentatonique !

Ainsi, durant l’accord de A, vous jouerez sa gamme pentatonique correspondante : La majeur pentatonique.
Et il s’agira de faire la même chose pour les autres accords du backing track !

  • Sol majeur pentatonique pendant l’accord de « G »
  • Fa majeur pentatonique pendant l’accord de « FM7 »

Voici un premier exercice qui aidera votre jeu à représenter l’harmonie en improvisation à la guitare !

Bien sur, il est aisé d’être impressionné par ces consignes.
En effet, il est nécessaire de changer de gamme et de suivre les accords en même temps.
C’est pourquoi, je vous invite à mettre en place un jeu simple lors des premières tentatives.
Des noires, des croches, des notes plus longues, etc.

Il est également possible de fragmenter l’exercice.
Par exemple, improviser pendant les accords de « A » et « G ».
Puis, s’arrêter pendant « A » et FM7″ afin de se reconcentrer pour le cycle suivant.
Représenter l’harmonie en improvisation requiert beaucoup d’énergie, dès lors il important d’être suffisamment concentré.

Désormais, c’est à vous de jouer !
Je rappelle que le backing track est disponible gratuitement ci-dessus !

Une astuce bonus sur l’accord « FM7 ».
Il est possible de jouer la gamme de « La mineur pentatonique » durant l’accord de FM7.
Cela vous apportera une couleur différente !
Vous pouvez retrouver un tuto dédié à cette technique en cliquant ici !

Laisser un commentaire